Atelier Européen de Luthiers et d'Archetiers


La sixième édition de l’Atelier Européen des Luthiers et Archetiers  réunira cette année six luthiers et six archetiers venus du monde entier qui présenteront leurs dernières créations, violons, altos, violoncelles et leurs archets. Mes collègues et moi-même remercions très vivement le professeur Yves POULIQUEN et son conseil d’administration de nous accueillir à la fondation SINGER POLIGNAC car c’est pour nous un grand honneur et un privilège d’être reçus dans cette prestigieuse fondation d’autant plus que les salons de la princesse Winnaretta Singer de Polignac ont été fréquentés par les plus grands créateurs, Fauré, Ravel, Debussy, Stravinsky…sans parler des peintres et des écrivains, comme en témoigne le récent livre de Sylvia Kahn qui lui rend hommage. Son beau-père, le Duc Camposelice, quant à lui, était violoniste et grand amateur de lutherie. 

Aujourd’hui comme hier, toute nouvelle création a besoin d’être soutenue. De récentes expériences ont constaté que lors « d’écoutes en aveugle » le son des instruments contemporains, en l’occurrence ici des violons, égalaient celui des plus grands violons anciens. Cela a suscité un plus grand intérêt des musiciens pour la création contemporaine, ce qui nous ravit. Mais cette constante comparaison depuis la fin du 18ème siècle a souvent figé la création en lutherie, conduisant certains luthiers à faire des fac-similés avec l’espoir de retrouver le son d’origine des vieux instruments. Mais s’il est possible de copier une forme, il est impossible de copier un son. Plutôt que d’opposer la tradition et la modernité, il faut rester à l’écoute de la création contemporaine, capable de faire des instruments de très grande qualité, même s’ils n’accèderont pas tous à la postérité. 

Le son que l’on entend est d’abord le son du musicien. Ce qu’il recherche c’est avant tout la projection du son, un large focus, la puissance, le timbre et la facilité de jeu, afin de servir au mieux la musique. Créer en toute conscience un instrument unique destiné à un interprète unique est un véritable bonheur pour le luthier et pour le musicien qui saura l’aimer et l’ouvrir à la vie. 
                                                                           

Christian URBITA                                      
Président de l’Atelier Européen de Luthiers et Archetiers